Accueil
 Contact
 
 
 Les formes d'énergie
 Les unités
 Énergie ou puissance ?
 Conversion d'énergie
 Le rendement
 Le stockage de l'énergie
 Ordres de grandeur
 Les dossiers
 
 
 L'isolation
 Le chauffage
 La ventilation
 L'éclairage
 Les dossiers
 

 

 Les énergies renouvelables
 Les énergies fossiles
 Les dossiers
 
 
 Le prix de l'énergie
 Les énergies en France
 Les dossiers
 
 
 

    

Les énergies et le bâtiment

Les dossiers - VMC autoréglable, hygroréglable type A et B

Comparatif des VMC autoréglable, hygroréglables A et B

Avantages et inconvénients

Pour conclure, chaque mode de ventilation dispose d’avantage et de défauts. Il convient ainsi à chacun de placer le curseur là où il l’entend, entre performance énergétique, simplicité technique, coût, confort et qualité de l’air intérieur.
Le tableau suivant résume les techniques, synthétise ces critères pour les trois systèmes vus.


 

VMC autoréglable

VMC hygroréglable A

VMC hygroréglable B

Débit des bouches d’extraction

Fixe (autoréglable)

Modulé selon l’humidité (hygroréglable)

Modulé selon l’humidité (hygroréglable)

Débit des entrées d’air

Fixe (autoréglable)

Fixe (autoréglable)

Modulé selon l’humidité (hygroréglable)

Complexité technique

Simple

Médium

Plus élevée

Coût

€€

€€€

Performance énergétique

Faible

Bonne

Bonne (légèrement meilleure que l’Hygro A)

Confort

Faible

Bon

Bon (légèrement meilleur que l’Hygro A)

Qualité de l’air intérieur

Très bonne

Bonne

Plus faible


   VMC autoréglable, hygroréglable type A et B
      Introduction
      La VMC autoréglable
      La VMC hygroréglable type A
      La VMC hygroréglable type B
      Autoréglable, hygroréglable A, hygroréglable B : comparatifs
   Complément : voir aussi la section La ventilation dans le bâtiment


 Energieplanete.fr © 2013 - Simon REVEL - un site du groupe REVEL WEB