Accueil
 Contact
 
 
 Les formes d'énergie
 Les unités
 Énergie ou puissance ?
 Conversion d'énergie
 Le rendement
 Le stockage de l'énergie
 Ordres de grandeur
 Les dossiers
 
 
 L'isolation
 Le chauffage
 La ventilation
 L'éclairage
 Les dossiers
 

 

 Les énergies renouvelables
 Les énergies fossiles
 Les dossiers
 
 
 Le prix de l'énergie
 Les énergies en France
 Les dossiers
 
 
 

    

Les énergies et le bâtiment

L'isolation thermique - l'isolation par l'extérieur

On entend de plus en plus parler d'isolation par l'extérieur. Les artisans n'hésitent pas à faire miroiter des économies d'énergie considérables. Mais il faut se méfier.
A la base, l'isolation par l'extérieur a pour vocation d'améliorer l'inertie thermique du bâtiment. En plaçant l'isolant sur la face extérieure des parois, les porteurs (murs, plafonds, dalles) se retrouvent dans le volume chauffé, et « accumulent » de la chaleur. Cela offre l'avantage de lisser les variations de température dans le logement. En été, le phénomène sera le même ; les murs vont « accumuler » de la fraîcheur pendant la nuit (ouverture des fenêtres), et contribuer à garder le logement frais pendant la journée.

Une isolation par l'intérieur (classique)

1 : plaque de plâtre ; 2 : isolant (laine de verre, ...) ; 3 : structure porteuse (béton, briques, ...) ; 4 : revêtement extérieur (crépis, ...)

 

Une isolation par l'extérieur

1 : plaque de plâtre ; 2 : structure porteuse (béton, briques, ...) ; 3 : isolant   ; 4 : bardage + pitons


En revanche, la résistance thermique de la paroi ne varie pas ; placer l'isolant à l'extérieur ou à l'intérieur ne va pas en changer les caractéristiques. Dans le cas de rénovation, il est parfois proposé d'installer une isolation par l'extérieur en plus de celle existante, à l'intérieur. Dans ce cas là, le gain recherché ne concerne plus l'inertie. On peut ainsi doubler la résistance thermique théorique d'un mur. En théorie seulement. Car qui dit isolation par l'extérieur, dit isolant placé dehors. Or ce dernier est fragile et sensible à l’humidité. On doit donc le protéger par une couche, appelée bardage. Ce bardage doit quant à lui être fixé à la paroi porteuse, au moyen de pitons. Des brèches sont alors créées dans l'isolation pour en permettre le passage. Dans des cas où les règles de pose n'ont pas été scrupuleusement respectées, il a déjà été constaté que ces brèches réduisaient presque à néant le gain apporté par l'isolant. Il faut donc que la mise en œuvre soit rigoureuse. Si un artisan vous propose ce genre de prestation, n'hésitez pas à le questionner sur le sujet.

 

   L'isolation thermique
      Principes de base
      Quelques valeurs de conductivité thermique
      L'isolation par l'extérieur

 Energieplanete.fr © 2013 - Simon REVEL - un site du groupe REVEL WEB