Accueil
 Contact
 
 
 Les formes d'énergie
 Les unités
 Énergie ou puissance ?
 Conversion d'énergie
 Le rendement
 Le stockage de l'énergie
 Ordres de grandeur
 Les dossiers
 
 
 L'isolation
 Le chauffage
 La ventilation
 L'éclairage
 Les dossiers
 

 

 Les énergies renouvelables
 Les énergies fossiles
 Les dossiers
 
 
 Le prix de l'énergie
 Les énergies en France
 Les dossiers
 
 
 

    

Les énergies et le bâtiment

La ventilation naturelle assistée

Nous venons de voir que pour fonctionner correctement, la ventilation naturelle a besoin soit d'une différence de température, soit de vent. Quand aucune des deux conditions n'est réunie, la ventilation s'arrête quasiment.

Afin de se prémunir contre ce problème, il est possible d'avoir recours à la ventilation naturelle assistée. L'intégration au bâtiment est exactement la même que dans le cas de la ventilation naturelle "classique". L'air entre au niveau des menuiseries, circule dans le bâtiment sous les porte, et sort au niveau des grilles d'extractions dans les pièces humides avant de s'élever dans la colonne et de sortir sur le toit.

La différence réside dans la présente d'une tourelle d'extraction, que nous pouvons voir sur l'image suivante.

La tourelle est constituée d'un ventilateur (non visible sur l'image, mais présent sous le capot), de supports (3 à 5) et d'un grillage anti-volatile.

Lorsqu'on va le mettre en route, ce ventilateur va créer une dépression sous le capot, et forcer la circulation de l'air. L'intérêt principal du système est qu'il est possible de conditionner son fonctionnement aux conditions climatiques.

Des capteurs sont en effet présents sur le toit du bâtiment : des thermomètres et un ou des anémomètres. L'appareil est donc capable de savoir si les conditions climatiques permettent ou non à la ventilation naturelle de fonctionner convenablement. Lorsque c'est le cas, la tourelle reste éteinte. Mais lorsque ni l'écart de température, ni le vent ne sont suffisants, alors la tourelle se met en route afin de combler le déficit de tirage.

Contrairement à la ventilation naturelle classique, la ventilation naturelle assistée consomme une petite quantité d'énergie lorsque la tourelle est en fonctionnement. La régulation doit donc être réglée au plus juste, afin que le ventilateur ne tourne que lorsque c'est nécessaire.

   La ventilation simple flux
      Principe
      Aspect énergétique
   La ventilation double flux
      Principe
      Le rendement

   La ventilation naturelle
      Principes
      Les moteurs du phénomène
      La ventilation naturelle assistée

 Energieplanete.fr © 2013 - Simon REVEL - un site du groupe REVEL WEB