La turbine à vapeur c’est quoi

La turbine à vapeur et l’alternateur

France, la production d’électricité est en grande majorité issue d’une source de chaleur. Cette dernière peut trouver son origine dans la fission nucléaire (centrales nucléaires) ou encore dans la combustion de pétrole ou de charbon (centrale thermique). Il existe donc un moyen de convertir l’énergie thermique en énergie électrique.

La conversion n’étant pas directe en pratique (en théorie elle peut l’être, voir l’effet Seebeck), on utilise la vapeur d’eau comme vecteur. L’énergie de cette dernière étant convertie en énergie mécanique via une turbine.

Dans la turbine à vapeur, de l’eau est introduite dans une chaudière (visible sur le schéma ci-dessous, élément 1). Sous l’effet de la chaleur, cette eau s’évapore, et devient de la vapeur. Afin d’augmenter sa température, on refait passer cette vapeur à proximité de la source de chaleur, dans le surchauffeur (élément 2). La vapeur ainsi surchauffée est ensuite dirigée vers la turbine (élément 3). En y passant, elle entraine un arbre de transmission, qui est relié à un alternateur (élément 4). Dans l’alternateur, le mouvement de l’arbre est converti en énergie électrique.

Une fois que la vapeur sort de la turbine à vapeur , il est nécessaire de la refaire passer à l’état liquide. Pour cela, elle traverse un condenseur (élément 5). Ce-dernier est pour sa part refroidit soit par l’eau d’une rivière, soit par une tour de refroidissement. L’eau revient alors dans la chaudière, et entame un nouveau cycle.

Pour aller plus loin lire les articles suivants