Chaleur sensible c’est quoi ?

Chaleur sensible définition

Comme son nom l’indique, la chaleur sensible est celle que l’on peut… sentir ! Sentir en la touchant. Ainsi, le principe repose sur l’élévation de température d’un corps, par rapport à la température du milieu. Pour déterminer la quantité d’énergie ainsi stockable, il faut connaître la capacité calorifique du matériau considéré.

Énergie stockable = Capacité calorifique x masse x (Température de stockage – Température ambiante)

Plaçons nous dans le cas d’un stockage d’énergie sous forme thermique, par élévation de température d’une masse de 1 tonne (1000 kg) de sable, que l’on porte à 100°C (l’ambiance est à 20°C). Ce dernier a une capacité calorifique de 835 J/kg/°C. Cela signifie que pour élever une masse de 1 kg de sable de 1°C, il faudra lui fournir 835 J.

Énergie stockable = 835 x 1000 x (100-20)

Énergie stockable = 66.8 MJ

Exemples de chaleur sensible :

Un ballon d’eau chaude repose sur ce stockage d’énergie. De l’eau est portée de (environ) 15 à 70°C. La chaleur stockée peut ensuite être utilisée soit pour l’eau chaude sanitaire (douche, etc…), soit pour le chauffage.

Les radiateurs à bain d’huile stockent de l’énergie en chauffant de l’huile. Cette chaleur est ensuite restituée.

Les radiateurs de type « accumulateur » chauffent un matériaux qu’ils contiennent (souvent de la brique) pendant les heures où l’électricité est la moins chère (heures creuses), et restituent la chaleur toute la journée.

Pour aller plus loin lire les articles suivants