Ventilation double flux

Ventilation double flux: Principes

Nous l’avons vu, la VMC simple flux fait entrer dans le ligement de l’air qui provient directement de l’extérieur.

De son côté, la VMC double flux utilise l’air que l’on extrait du bâtiment (il est à la température intérieure, 20°C environ) pour réchauffer celui qui y rentre. Air entrant et air extrait passent tous les deux dans un caisson, qui dispose d’un échangeur thermique. La chaleur de l’air extrait est transférée en partie à l’air neuf.

Cela permet une réduction significative de la facture de chauffage. Le schéma suivant vous présente la globalité du système.

ventilation vmc double flux

On constate qu’il faut deux fois plus de gaines que pour une VMC simple flux. En effet, on doit canaliser l’air sortant, comme sur la VMC classique, mais aussi l’air entrant. C’est le principal défaut du système.

En été, un système de by-pass permet de court-circuiter l’échangeur. Cela évite de réchauffer l’air qui entre dans le logement quand la température extérieure permettrait au contraire de le refroidir.

Assez logiquement, on veillera à ce que les entrées et sorties d’air soient assez éloignées. Dans le cas contraire, de l’air pollué pourrait rentrer dans le système, ce qui serait très préjudiciable pour la qualité de l’air intérieur. On éloignera également l’entrée de toute autre source de pollution (cheminée ou sortie de sèche-linge par exemple).

Ventilation double flux : Le rendement

Le rendement d’une ventilation double flux est directement dépendant de la quantité de chaleur échangée entre l’air neuf et l’air extrait.

ventilation vmc double flux schema

La formule de calcul du rendement est la suivante :

formule rendement vmc double flux

Dans notre cas, cela signifie que le rendement serait de :

(10-0)/(20-0) = 0.5 = 50%

Ici, nous sommes dans le cas d’un rendement de 50%. En pratique, il est plutôt de l’ordre de 70 à 95% (0.7 à 0.95) pour les plus performantes.

Ce rendement est un critère prépondérant lorsque l’on veut acheter une ventilation double flux ou VMC dans son logement. N’hésitez pas à questionner un professionnel à ce sujet. Mais attention ; en pratique, vous n’aurez jamais ce rendement.

Pour l’atteindre, il faudrait que 100% de l’air insufflé passe par le caisson. Or, les infiltrations font que ce n’est jamais le cas. Le rendement de votre renouvellement d’air dépendra donc de celui de la VMC double flux, et de l’étanchéité de votre logement.

Pour aller plus loin lire les articles suivants